PAPETERIE 

En respectant le savoir-faire de leurs

prédécesseurs du XVème siècle, nos papetiers produisent aujourd’hui à la main, des papiers pur lin, chanvre et coton, destinés aux Beaux-arts, aux arts graphiques : aquarelle, gravure, pastel, calligraphie, lithographie et à de multiples autres usages.

 

De la machine à papier du XIXème siècle remise en marche malgré son grand âge, les papetiers sortent de grandes feuilles de carton-chiffon, dont ils adaptent l'épaisseur à la demande. Bruts, ces cartons sont utilisés par les artistes au gré de leur fantaisie ; dans l'imprimerie, ils servent de support aux lithographies ou aux gaufrages d'art. Des cartons froissés appelés "papier smocks" sont également fabriqués sur la machine pour devenir ensuite de très beaux abat-jour, des couvertures de livre d'or...

 

Les papetiers du Moulin ont à cœur d'inventer sans cesse de nouveaux papiers. Après le papier "rafle de raisin" transformé à l'imprimerie du moulin en étiquettes pour bouteilles de grands crus, les papetiers ont récemment travaillé du papier poireau ou un papier paille de seigle.

Les papiers et cartons produits au moulin, sont en vente sur place et sur la page « BOUTIQUE ».

Photo DB